Le CNRS
L'INSB
Autres sites CNRS

 

 
  Accueil >Equipes > Bouet
 

thématique

trombinoscope

publications

accueil d'étudiants

résumé recherche pour post-docs

Ségrégation active des génomes bactériens : mécanismes et diversité


Phénotype Δ parAB

 

Déplacement de
l'ATPase SopA

 

Notre équipe étudie la ségrégation active des chromosomes et des plasmides bactériens. Pour comprendre les mécanismes qui assurent la transmission efficace de ces réplicons aux cellules filles lors de la division cellulaire, nous développons trois axes de recherche principaux : (i) une étude moléculaire de la partition du plasmide F d’Escherichia coli – l’archétype des systèmes de partition -  qui constitue un système modèle simple et autonome : assemblage dynamique du complexe de partition sur le centromère, interactions entre complexes de partition, dynamique du moteur moléculaire médiée par les complexes de partition, déplacements et positionnements de ces différents partenaires au cours du cycle cellulaire, (ii) une étude des systèmes de partition chez la bactérie à génome complexe P. naphtalenivorans, et (iii) la caractérisation de la communication entre les deux processus de transferts verticaux et horizontaux via le système StbAB.

La reconstitution et la modélisation de toutes les étapes, par des approches combinant la génétique, la biochimie, la microscopie et la modélisation physique sont nécessaires pour comprendre le mécanisme moléculaire de la ségrégation de l’ADN bactérien.

 

Mots clés :

Ségrégation, chromosomes bactériens, plasmides, centromères, partition, complexes ADN-protéines, ATPases, microscopie à fluorescence.

 

 

 


 

Annuaires

Webmail SOGo

Rechercher
Sur le WEB du CNRS


Laboratoire de Microbiologie
et Génétique Moléculaires
UMR 5100